Travaux immobiliers 2018 et 2019

La réforme du prélèvement à la source (PAS) impacte la déduction des travaux des revenus fonciers en 2018 et 2019.

Les dépenses dites « pilotables » seront déductibles selon la règle de la moyenne :

  • Les travaux immobiliers payés en 2018 seront déductibles à 100% en 2018 et 50% en 2019.
  • Les travaux immobiliers payés en 2019 ne seront déductibles qu’à 50%.

La déduction en 2018 ne servira à rien puisque que l’impôt sera annulé par le CIMR (Crédit d’Impôt de Modernisation du Recouvrement).

Les travaux dit « d’urgence » sont déductibles en totalité du revenu foncier 2019 ; il s’agit des travaux nécessaires par « l’effet de la force majeure » ou décidés « d’office » par le syndic de copropriété.

3 exemples pour illustrer les différents cas :

Hypothèse de taux d’imposition marginal : 41%

Exemple 1 :  Travaux payés en 2018 : 20 000€ / Revenus fonciers avant travaux 10 000€

Libellé20182019
Revenus avant travaux10 000€10 000€
Travaux-20 000€
Imputation mise en place du PAS-10 000€
Revenu foncier-10 000€0€

Le déficit foncier imputable sur le revenu global est annulé par le CIMR en 2018.

En 2019, une déduction pour travaux de 50% est appliquée, soit économie d’impôt de 4 100€.

 

Exemple 2  : travaux payés en 2019.

Libellé20182019
Revenu avant travaux10 000€10 000€
Travaux-20 000€
Travaux déductibles-10 000€
Revenu foncier10 000€0€

=> Economie d’impôt de 4 100€.

Exemple 3 : travaux payé en 2020 : 20 000€/ revenus fonciers avant travaux 10 000€

Libellé201820192020
Revenu avant travaux10 000€10 000€10 000€
Travaux-20 000€-20 000€
Travaux déductibles-10 000€-20 000€
Revenu foncier10 000€0€-10 000€

=> Economie d’impôt de 8 200€.

Synthèse :

En général, un contribuable n’engage pas des dépenses de travaux de façon volontaire. La vétusté d’un équipement entraine son remplacement au moment de la panne. Cette dépense est nécessaire pour assurer une bonne prestation au locataire.

Par exemple, une fuite d’eau doit être réparée afin d’éviter un dégât des eaux. Cette dépense doit être faite.

En revanche, pour les travaux pouvant être différés dans le temps comme la réfection d’une toiture, il est préférable d’attendre 2020.

 

  • A propos des auteurs

Henri COTTINEAU

Géraud FERRANDIER